La maison néogothique

Le néogothique, un style prisé en Gaspésie

Bien que plusieurs maisons de type néogothique existent sur le territoire gaspésien, peu d’entre elles se trouvent à Paspébiac. Trois bâtiments ont été recensés de ce style.

Cette magnifique maison, toute impreignée qu'elle est dans le pittoresque, est l'une des maisons des gérants Robin.
Complètement à gauche, la même maison dans une carte postale sans date, c. 1920-1940. Source : BAnQ.

Selon une entrevue orale menée par Éliane Joseph en 2017, cette maison aurait été habitée par Eugène A. A. Bouillon (1869-1959), gérant général de la compagnie Robin, Jones & Whitman. Ensuite, elle aurait été acquise par Charles Wilfred Lescelleur. On y trouverait à l’intérieur deux escaliers, dont l’un pour se rendre à la chambre des domestiques. Le propriétaire actuel y a fait des découvertes étonnantes, dont des clous forgés, et des poutres avec de l’écorce de bouleau, entre autres. Une magnifique galerie ceinture trois façades.

Qu'est-ce que le néogothique?

En Gaspésie, il est fréquent de croiser des maisons dotées d’une lucarne-pignon. Quelques unes sont assorties d’une cuisine d’été et sont généralement plutôt colorées. Certains modèles de maisons néogothique emprunteront aussi à la forme et la structure des maisons canadiennes. Il émergera essentiellement au cours au XIXe siècle, et sera le modèle dominant pour la construction d’églises anglicanes au Québec.

Selon le chercheur Olivier Beaudin dans son Guide architectural de Port-Daniel-Gascons, voici les caractéristiques dominantes de ce style en Gaspésie :

  •  Plan rectangulaire ;
  • Lucarne-pignon (gâble) à pente
    abrupte en façade ;
  • Revêtement des murs en planches à
    clins ou en bardeaux de bois ;
  • Disposition symétrique des ouvertures ;
  • Ornementation des galeries, des
    lucarnes et des pignons ;
  • Galeries couvertes sur plusieurs côtés.

 

À bien des égards, la Poudrière du Site historique national de Paspébiac s’inscrit dans la mouvance du néogothique. Construite en 1788 (l’un des bâtiments les plus anciens de toute la Gaspésie), pourrait-elle être l’un des premiers exemples de construction néogothique sur notre territoire?

Un exemple-type : l’église anglicane

Notre église anglicane est un témoin représentatif du style néogothique. Elle est faite toute de brique, ce qui est assez unique en Gaspésie.

La première église anglicane – détruite aujourd’hui – est également un exemple d’architecture néogothique. Les photos suivantes montrent un intérieur en lattes de bois, des arches et fenêtres en ogive, ce que l’on voit fréquemment dans l’architecture des églises anglicanes.

Un intérieur somptueux et lumineux, orné de drapeaux.
Une autre vue des ouvertures de l'église.
Patrimoine Paspébiac © 2021 Tous droits réservés.