Le théâtre à Paspébiac

Une vie culturelle marquée par les arts vivants!

À Paspébiac, lorsque mai arrive, tous se ruent au Festival du TRAC! En effet, le théâtre occupe une grande place dans notre village. Voici un petit coup d’oeil des événements liés à cette tradition de longue haleine, expliquant la citation célèbre de Jean-Claude Germain… « si tu veux savoir ce qu’est le théâtre, va voir à Paspébiac! » (1975)

Festival du TRAC de 2022.
Festival du TRAC de 2022.
Une vie culturelle en développement

1967-1970

Naissance d’une cellule-théâtre à l’école Notre-Dame. Outre la présentation de saynettes, trois pièces sont présentées : La source du bonheur (auteur inconnu), La folle (Félix-Antoine Savard), La poudre aux yeux (Eugène Labiche). La salle de spectacle se situe alors dans le gymnase.

1971

Premier festival de théâtre de la Commission scolaire de la Baie-des-Chaleurs intitulé La Grande affaire. Deux productions de l’école polyvalente de Paspébiac figurent au programme : Le problème de Martin (création) et Sonnez les matines de Félix Leclerc.

La Grande affaire connait un succès incomparable, et au même moment, les commissions scolaires de l’Est du Québec se regroupent pour former la Manifestation culturelle et scolaire de l’Est du Québec. 

1972

Naissance du comité culturel Les Moussaillons de Paspébiac. Les fondateurs à ce moment sont Wilfrid Joseph, Thérèse Allard, Martin Ouellet, Ghislaine Parisé, et Ginette Joseph. Les Moussaillons prêteront aussi main-forte à la troupe de théâtre étudiant. En 1972, c’est aussi la fondation de la troupe de théâtre Les Mal-Aimés.

Les premiers membres de la troupe des Mal-Aimés.

1973

Année de fondation du CRÉA. Les Moussaillons parrainent le projet Perspective-Jeunesse, qui a pour mission de recueillir les propos d’aînés de Paspébiac à Port-Daniel. Ces enregistrements serviront subséquemment pour la pièce Morceaux d’histoire

En 1973, la première vraie création collective voit le jour à la Polyvalente de Paspébiac. Intitulée Flash sur la Gaspésie, la pièce reçoit des éloges de la part de la comédienne Nicole Leblanc et Jean-Claude Germain.

1975

Théâtralisation de la messe de minuit à l’église de Paspébiac. Plus de 50 personnes s’engagent dans ce processus de création. Plus de 2000 participants y seront.

La création Trou pour tous, tous pour trou, mais trou n’est pas perdu est sélectionnée par l’Association québécoise du jeune théâtre pour son 10e festival au Cégep de Rimouski. 

La même année, une troupe d’adultes voit le jour et se donne pour nom « Les Dragueux ».

1977

Au tour de la troupe Les Dragueux d’être sélectionnée par l’Association québécoise du jeune théâtre. La pièce a pour titre On fait ça pour le monde et met en scène des enseignants, des travailleurs saisonniers et des assistés sociaux. La pièce est jouée au Cégep de Lévis-Lauzon.

Quant à elle, la troupe étudiante verra l’une de ses créations sélectionnée par le Conseil régional des loisirs de l’Est du Québec pour représenter l’Est du Québec au festival Terre des Hommes. 

1978-1992

Départ de Wilfrid Joseph de ses fonctions. En 1984, la troupe de théâtre de l’école polyvalente de Paspébiac monte un spectacle qui sera présenté à travers tout l’Est du Québec dans  le cadre de l’événement Les Grands Voiliers.

La salle du théâtre La Forge, subséquemment renommée la Salle Thérèse-Allard, est aménagée au Site historique national de Paspébiac. Paspébiac a alors deux salles de spectacle!

En 1991, naissance de la troupe Le théâtre du Bout du monde. En 1992, implantation de l’atelier de théâtre La Passerelle.

1992-2001

Le théâtre s’institutionnalise! Le programme Arts-Étude est développé à l’École polyvalente de Paspébiac. En mai 1993, première édition du Festival du TRAC (théâtre, recherche, action, création). Il deviendra rapidement un événement théâtral majeur pour tout l’Est du Québec. Des troupes envahissent les deux salles de spectacle, et plusieurs éditions affichent plus de 200 participants sur scène. Le programme Arts-Études remporte le 1er prix Essor régional en 1995, un prix d’excellence du ministère de l’Éducation du Québec.

En 1996, le programme Arts-Études remporte pour une seconde année le 1er prix Essor régional pour le projet « Vivre le monde de la francophonie ». Ce projet a permis de jumeler l’École polyvalente de Paspébiac au lycée Moïse Nicoara de la ville d’Arad en Roumanie. Lors de leur séjour en Roumanie, les participants présentent la pièce Léo à vélo de Gilles Vigneault et Marcel Sabourin. Plus de 2000 jeunes de la francophonie mondiale se rassembleront à Saint-Hyacinthe!

En juin 2000, 6 jeunes de la troupe de théâtre de l’École polyvalente de Paspébiac seront jumelés à 6 comédiennes professionnelles des Théâtr’Elles de Montpellier (France). Les jeunes y présenteront leur pièce intitulée Sans fin… Cent fins… à Montpellier et au Festival de théâtre d’Avignon.

 

L'héritage de Wilfrid Joseph

L’enseignant de théâtre Wilfrid Joseph quitte l’enseignement en 2001. Mais le théâtre ne s’arrêtera pas pour autant à Paspébiac…

  • Les professeurs Nancy Gagnon et Réal Cavanagh prennent la relève, et le TRAC existe, année après année;
  • En 2001, 15 jeunes participent au Festival de théâtre des Amériques à Montréal.
  • À tous les deux ans, le Festival de théâtre des Amériques accueille une délégation de l’École polyvalente de Paspébiac;
  • Des scènes d’époque sont jouées lors de visites guidées au Site historique national de Paspébiac;
  • La pièce Morceaux d’histoire est présentée durant les étés 2002 et 2003, véritable hommage aux bâtisseurs;
  • Les après-midis sur la Galerie battent leur plein;
  • Une coproduction entre les Moussaillons et le Théâtr’Elles de Montpellier permet de réaliser la pièce Aux Vents des Vaillances
  • Création de la troupe de théâtre pour adultes La Descendance (2009);
  • La pièce de théâtre Les Belles-Soeurs marque les esprits et se fait à guichet fermé;
  • Des lectures publiques sont régulièrement organisées.

Plus de 70 créations originales ont pris vie à Paspébiac par les différentes troupes : La troupe de l’École polyvalente de Paspébiac (La Passerelle), les Dragueux, Le théâtre du bout du Monde, les Mal-Aimés et plus récemment, La Descendance.

Quelques affiches du Festival du TRAC!
Patrimoine Paspébiac © 2021 Tous droits réservés.