La maison de style "Second Empire"

Le style mansard, dès 1880

La maison à toit mansardé, popularisée sous le style du Second Empire qui s’échelonne surtout en Gaspésie de 1880 à 1920, trouve peu de représentants à Paspébiac. Voici tout de même quelques bâtiments qui correspondent à ce courant architectural.

Photographie du fonds Leila Buckingham. On y voit l'église anglicane, la banque de la Nouvelle-Écosse et en arrière, un bâtiment de style mansardé, aujourd'hui démoli.

Second Empire ou style mansard?

Selon le Guide de l’architecture patrimoniale de la MRC de Drummond, le Second Empire s’est surtout développé par le biais de sa variante vernaculaire, le Mansard (ou mansardé).

"La maison à la Mansart constitue une version populaire et modeste de l’architecture résidentielle de style Second Empire. Elle est principalement caractérisée par un toit à doubles pentes (brisis, terrassons), sur deux ou quatre côtés, bien que l’on associe généralement celui à deux côtés au toit de grange. Le toit de type Mansart est introduit dans l’architecture classique de France par l’architecte François Mansart (1598-1666). C’est au cours des années 1860 que ce style s’implante réellement au Québec, en proposant une version adaptée au froid, dont l’évolution se fait parallèlement à celui de la maison de style québécois. En effet, ces deux styles utilisent les mêmes matériaux et méthodes de
construction."
La maison de douanes, qui sera aussi la banque de la Nouvelle-Écosse. L'on voit très bien la mansarde.

Le style mansard en Gaspésie

Selon le chercheur Olivier Beaudin dans son Guide architectural de Port-Daniel-Gascons, voici les caractéristiques dominantes du Second Empire dans le paysage gaspésien :

  • Volume imposant et plan
    rectangulaire ;
  • Toiture à la Mansart (brisis et
    terrasson) ;
  • Revêtement des murs en planches à
    clins en bois ou bardeaux de bois ;
  • Grandes galeries couvertes sur
    plusieurs côtés ;
  • Ornementation abondante ;
  • Lucarnes ;
  • Emplacement symétrique des
    ouvertures ;
  • Accent sur l’entrée principale et sur la
    loggia.

Un exemple…

À Paspébiac, le style mansard n’est pas très populaire, mais au moins une maison arbore une toiture de ce type. Cette maison se trouve sur un terrain qui appartenait à la compagnie Le Boutillier Brothers, et qui est possiblement l’orphelinat agricole de Mlle Prévostal. Nous en parlons dans les pages Nos incroyables citoyens ainsi que Orphelinat agricole du présent site.

Sur une autre note, il est fréquent que les maisons de gérants parsemées partout en Gaspésie possèdent une ou plusieurs façades mansardées : des sortes de mansardes « incomplètes ». C’est le cas pour la maison des gérants de Grande-Rivière et de Newport, notamment.

Patrimoine Paspébiac © 2021 Tous droits réservés.