Back to all Post

Attaque de corsaires américains qui s’en prennent au comptoir Robin de Paspébiac

En 1776, la révolution américaine éclate. Puis, en 1778, des corsaires possédant des lettres de marque du gouvernement révolutionnaire américain détruisent tout sur leur passage dans le golfe Saint-Laurent. En juin, les pirates s’emparent de deux goélettes de Charles Robin, soit le Hope et le Bee, chargés de 2000 quintaux de morue, et s’enfuient avec ces dernières. Les corsaires sont bientôt pris avec les patrouilles britanniques. On récupère le Bee mais le Hope ne peut être recouvré.

Les voleurs enferment Robin dans sa maison et l’humilie en enlevant les boucles de ses souliers. Quelques uns des matelots sont dépouillés de leur chemise. Ils brûlent ce qu’ils n’ont pas pu amener avec eux. Charles Robin quittera à l’automne pour l’île Jersey.

Patrimoine Paspébiac © 2021 Tous droits réservés.