Back to all Post

Charles Robin entame la construction d’un chantier naval à Paspébiac

Selon André Lepage,

« Pour le transport des marchandises, la compagnie Robin demeure entièrement dépendante, dans les premières années de son existence, de l’affrètement ou de l’achat de bateaux à Jersey et en Angleterre. Afin d’atténuer les effets de cette dépendance, particulièrement critique en période de conflit entre les grandes puissances maritimes, Charles Robin décide de construire lui-même ses bateaux ; il engage à cette fin en 1791 un homme d’expérience, le capitaine James Day, et lui confie la direction du chantier naval de la compagnie, situé sur le banc de Paspébiac. » p. 10

Autre extrait pertinent:

« Les bateaux construits à Paspébiac jouissent tout au long du XIXe siècle d’une réputation bien méritée. De construction solide et d’une longévité remarquable, ils tiennent bien la mer et sont généralement aussi rapides que les meilleurs de leur classe. Il n’est pas rare de les voir bourlinguer pendant plus de quarante, voire cinquante ans, dans les eaux de l’Atlantique nord ou comme dans les mers tropicales. ». p.11

Le premier bateau lancé fut le Fiott, en 1792.

Patrimoine Paspébiac © 2021 Tous droits réservés.